Vienne 2009
18 avril 2015
0
Wir fahren nach Österreich !
Lundi 9 février 2009
17 heures
Depuis le temps que tout le monde l’attend, le voilà, le DEPART !
ça y est… Nous partons pour l’Autriche !
Wir fahren nach Österreich !!!
Dans le vent, le froid, la neige, mais nous partons !!!
Un voyage que les classes de 5e, 4e et 3e préparent depuis le début de l’année.
A nous Vienne, Mozart, Sissi et les gâteaux !!!
Mardi 10 février 2009
Après 12 heures de bus, un pique-nique dans le Hall de l’aéroport de Bâle et quelques heure (minutes ???) de sommeil, le chauffeur nous dépose en plein centre de Vienne où nous avons rendez-vous à 9 heures pour visiter l’opéra.
Cette première journée va être placée sous le signe de la musique.
Dur, dur, car nous n’avons pas eu le temps d’avaler le petit-déjeuner avant la visite, la neige ayant un peu retardé notre arrivée.
Mais que c’est beau… Nicht wahr ?
L’opéra est somptueux. L’atmosphère grandiose. Hors du temps.
Le guide nous explique qu’on y joue de septembre à juin 5 spectacles différents par semaine. Un chaque soir. Tous les matins, une centaine d’employés démonte le décor d ela veille et le remplace par un nouveau. D’ailleurs, nous les voyons travailler devant nous.
Ici, on peut aller à l’opéra pour 1 euro, et tout le monde va au moins une fois par semaine écouter un spectacle/concert/opéra, enfin de la musique…
Fascinant.
Pour un peu, les élèves en oublieraient leur petit-déj…
« In Wien habe ich die Oper besonders gemocht. 
Sie war wunderbar und hatte das Gefühl, die Musik zu hören. » (Anne)
Après l’opéra, nous nous rendons à la maison où Mozart a vécu à Vienne.
Notre visite est prévue à 10 heures 30.
C’est ici que Mozart a composé les Noces de Figaro.
Il est partout Mozart à Vienne.
Sur les affiches, sur les panneaux, à la devanture des magasins ou sur les tablettes de chocolat…!
La visite de la maison va se faire à l’aide d’audiophones. Chaque élève reçoit un petit appareil qui parle français (quelle merveille..!) et qui va l’accompagner tout au long de la visite. En appuyant sur les touches indiquées, on entend toutes les explications des lieux.
Nous commençons la visite par le dernier étage. Un espace aménagé où nous est présentée la musique à Vienne à l’époque où Mozart y habitait.
Le deuxième étage est consacré à Mozart lui-même.
Et nous finissons par le premier étage, le « bel étage » d’autrefois. Difficile de se représenter les choses dans cet espace vide. Il nous faut imaginer les cris des nourrissons, les aboiements des chiens, les notes de musique.
On voit bien que certains élèves aiment la musique et se prennent à rêver. Certains profs aussi d’ailleurs…

Dire que Mozart a marché là, regardé par cette fenêtre, monté ces marches.
Etrange sensation…

Et vous ? Connaissez-vous Mozart ?

Et revisité…
Après la visite, enfin le DEJEUNER !!! Tout le monde l’attend !
Mais il fait froid, il pleut et il y a du vent.
Nous emmenons les élèves au Mac Do… La transition avec le nouveau pays sera moins brutale !
« Madame, comment on dit « Big Mac » en allemand ? » 😉


La cathédrale Saint-Etienne que nous allons visiter en début d’après-midi est un édifice dont la construction a commencé au XIIIème siècle.
Après avoir visité l’intérieur de la cathédrale, notre guide nous attend à l’entrée des catacombes. Une visite impressionnante pour tout le monde. D’abord, le caveau des ducs où repose Rodolphe IV, mort de la peste à 26 ans. Puis les urnes où reposent les entrailles des Habsbourg (jusqu’à la fin du XIXème siècle, la tradition voulait que les viscères soient séparés du coeur et des corps). Enfin, la partie située sous la place où reposent les ossements des 18000 Viennois, morts de la peste pour beaucoup d’entre eux.
Nous ressortons de là l’esprit un peu… embrumé…

Heureusement, nous attend pour nous remettre de nos émotions l’ascension de la Tour Sud… 

…343 marches par un escalier en colimaçon !!!

La vue panoramique d’en haut en impressionnante, même si le ciel n’est pas trop dégagé.

Une petite photo devant la célèbre colonne de la Peste…

… et nous partons à la découverte de l’auberge de jeunesse.
Normalement, tout le monde devrait bien dormir ce soir !
Nous arrivons à l’auberge à 19 heures. Tout juste… Car les repas en Autriche son servis très tôt. De 17 heures à 19 heures.
Nous nous précipitons donc vers le réfectoire où nous attend notre premier dîner local.
crudités
Spätzle, viande
Quark (mélange de fruits rouges et de fromage blanc)
L’installation dans les chambres se fait dans la joie et la bonne humeur !
les portes des chambres se ferment automatiquement dès qu’on les tire. Attention, nous dit le directeur, à ne pas laisser les clés à l’intérieur lorsque l’on sort… 10 minutes… C’est le temps qu’il nous a fallu pour que le premier petit Français se trouve coincé à l’extérieur de sa chambre !!! Mais il s’est fort bien débrouillé pour se faire comprendre par le directeur de l’auberge qui est tout de suite monté avec son tournevis !
« Wir haben sympatische Leutre aus Italien in der Jugendherberge getroffen.
Sie waren wunderschön und lustig. Es xwr schön ! » 
(Mélanie, Alice, Clémentine, Havanna)
 
« Es war lustig in den Zimmern. Und wir haben sehr gut gegessen. » (Florine)
 
« Das Leben in den Schlasäalen habe ich besonders gemocht. » (Quentin)
 
« Es war sehr fröhlich in der Jugendherberge. » (Clémence)
 
 
 
Mercredi 11 février 2009
 
2ème jour à Vienne.
Nous avons rendez-vous avec notre guide à 9h30 pour la visite de la ville.
le centre de la ville est délimité par le Ring, large boulevard construit à la place des anciens remparts, et par le Danube.
Nous parcourons déjà le Ring en bus et admirons la Hofburg (le palais impérial), le Theater Museum, le Staatsoper que nous avons visité hier, l’Albertina, le Kunsthistorisches Museum (Musée des Beaux-Arts), le Rathaus (l’hôtel de ville), le parlement, le Burgtheater (le théâtre national), l’université, le Belvédère (où vécut le prince Eugène de Savoie), le Prater.
Nous franchissons le Danube pour voir également les faubourgs de Vienne. Puis nous nous rendons au coeur de la ville où nous admirons différentes architectures, comme cette étonnante maison : la Hundertwasserhaus.

Clique ici : Notre visite

Après-midi à Schönbrunn.
Le monument le plus visité d’Autriche.

Résidence d’été de la famille impériale, lieu mythique.
Après avoir tant parlé de Sissi, travaillé sur les films, nous y voici…

« Schönbrunn war sehr interessant. Ich habe besonders den Schloss und den Hofburg gemocht. Die Wohnungen waren sehr schön. » (Juliette)
 
« Es war wirklich wunderschön. Wir haben 40 Zimmern gesehen. Die Dekoration war wunderbar. Wir leiben diesen Stil. » (Mégane, Laura, Pauline, Chloé)
 
« Ich habe Schönbrunn gemocht, weil es sehr schön war. Der Besuch war nicht lanweilig. Das Zimmer von Sissi war herrlich und sehr imposant. Ich habe viel über ihr Leben gelernt. Und die Kleider gesehen. » (Kaoutar, Alice)

Jeudi 12 février 2009

Nous passons cette journée à la Hofburg.

Nous commençons la journée par la Spanische Hofreitschule : l’école espagnole d’équitation.
Construit en 1729.
Nous sommes dans cette immense salle baroque à colonnes où eut lieu le dîner du gala de mariage de Napoléon et Marie-Louise. Nous assistons à un entraînement de dressage sur fond de musique Viennoise. Très technique.
Ce sont surtout les élèves connaisseurs qui apprécient.

L’après-midi est consacré à la visite du palais impérial, résidence de la dynastie des Habsbourg pendant plus de six siècles.
18 ailes, une vingtaine de cours, 54 escaliers, près de 2600 pièces…
Véritable ville dans la ville, il abrite aujourd’hui la présidence de la République et quelques ministères.

Nous commençons la visite par la collections d’argenterie, et nous pouvons ainsi nous rendre un petit peu compte des fastes de la cour.

La visite se poursuit par le musée Sissi, personnalité tant mythique qu’énigmatique…

Et nous terminons par les appartements impériaux.
D’abord par ceux de l’empereur François-Joseph, la salle des gardes, la chambre d’audience, le cabinet de travail, la chambre, le grand salon et le petit salon.
Puis les appartements d’Elisabeth, sa chambre, son cabinet de toilette, sa salle de gymnastique, sa salle de bains si moderne pour l’époque…

Pour rentrer à l’auberge, nous prenons le métro. Une autre aventure…

Fin d’après-midi shopping.

Le temps libre dans la ville est un des grands moments attendus par les élèves.
A nous les magasins d’une grande capitale d’Europe !

Chacun traque le petit souvenir…
pour lui
ses parents
sa grand-mère
ses frères et soeurs
ses profs (et pourquoi pas ???)

Certaines filles sont en arrêt devant ces costumes traditionnels autrichiens :
 
Mais en fait, ils reviennent plutôt avec ceci… :
Que de Belfortains dans les rues de Vienne cet après-midi là !
« Wir sind gern gebummelt, weil wir mit unseren Freunden waren. » 
(Mégane, laura, Pauline, Chloé)
 
« Es gab so viele Geschäfte. Aber es regnete immer und war sehr kalt. » (Florine)
 
« Wien ist eine wunderbare Stadt. Leider war es sehr kalt und es schnitt viel. » (Juliette)

Comment aller à vienne sans goûter un (ou plusieurs…) de ces merveilleux gâteaux dont la ville a le secret ?
D’ailleurs, tout Viennois qui se respecte fait une petite pause dans l’après-midi pour en déguster une part…
Elèves et profs ont fait honneur à la France et se sont courageusement lancés à l’attaque d’un Apfelstrudel (feuilleté aux pommes et aux raisins), d’uneLinzertorte (tarte à la confiture de framboises, abricots, groseilles et amandes), de Palatschinken (crêpes garnies de fromage blanc, de sauce au chocolat ou de confiture), d’une Dobostorte (couches de pâte et de crème au chocolat sous un glaçage au caramel), de Krapfen (beignets fourrés) ou de la célèbre Sachertorte (gâteau au chocolat)…

Il y a même des gâteaux assez insolites finalement !
Demain, retour en France !
Pour ce dernier soir, nous allons au Prater.
L’un des parcs d’attraction les plus populaires au monde.
L’un des lieux de promenade de la famille impériale, des Viennois et des touristes.
Connu pour sa célèbre roue « qui fait face » à la Tour Eiffel.

Mais pas de chance pour nous, le parc ne fonctionne pas. Il fait trop froid. Il est vide. Ou il n’est que pour nous puisque nous pouvons y entrer. Nous pouvons quand même voir cette grande roue !
vendredi 13 février 2009
 
Dès le matin, grand ménage à l’auberge de jeunesse.
Parents, regardez vous enfants comme vous ne les avez jamais vus !!!

Ils nettoient, défont leur lit et amènent les draps à la buanderie !

Nous quittons Vienne ce vendredi matin à 9 heures
après un dernier petit-déjeuner autrichien.
C’est parti pour 10 heures de bus…
Sous la neige, le vent.
Retour au pas sur l’autoroute aux alentours de Salzburg et Münich.
L’Autriche et la Bavière en février…
Et le bus, c’est long…
Write your comment here ...

Laisser un commentaire